La guerre infini contre l’étude linguistique.

languages

Coucou, c’est Golden Euglena.

Aujourd’hui je voudrais partager ma guerre contre les langagees.

 

En anglais/ In English

En japonais/ 日本語

 

広告

Le Marriage international n’est pas le chemin le plus facile pour améliorer son langage.

 

Je peux lire et parler le français et l’anglais un peu. En fait ce n’est pas assez pour au niveau natif mais je peux être independante dans la vie quotidienne.

Tous le monde, surtout les japonais me disent que ces habiletés sont grâce à mon mari, c’est-à-dire que j’étudies les langes étangères plus facilement grâce au marriage international.

Donc, on dirait que ce n’est pas grâce à mes efforts, et que le marriage international est comme une magie pour apprendre une autre langue.

 

Donc, est-ce que ce n’est grâce qu’à mon mari?

 

A moitié, oui.

 

Je pense que j’ai déja beaucoup amélioré mon français grâce à mon mari parce que j’écoute son français et aussi ses émissions YouTube. Je peux lui demander aussi les choses que je ne comprends pas quand je lis un livre en français.

Ah! Et puis les articles de mon blog sont confirmés par lui!

 

Mais ce n’est pas tout grâce au marriage international, donc je veux dire  »Non » au reste.

Parce que je fais des efforts moi-même…

 

 

Plusieur fois le désespoir  

 

J’ai commencé à apprendre le français à l’université comme troisième language, parce qu’à ce moment-là mon deuxième langage étais l’Anglais.

La professeur était très intéressante, et le cours était très sévère. Les étudiants devaient passer un examen chaque fois.

Donc, j’ai décicé de continuer à étudier le français en cours de maitrise, j’avais bien confience en mon français, parce que j’avais vraiment bien étudié et les resultats en cours était pas mal.

 

Malgré tout cette confiance, j’ai desésperé de mon niveau de français au seminaire de cours de maîtrise. Mon niveau n’était pas assez bon.

 

Parce qu’il y avait beaucoup de français au seminaire et, je ne sais pas si c’est malheureusement ou heureusement, tous le monde y utilisaient le français, donc le langage officiel était le français!

 

De mon côté, j’avais fini juste la grammaire et je n’étais pas habituée à parler le français, et je n’avais pas assez de vocabulaire

Et puis je ne pouvais pas lire les livres spécialisés à cause de mon manque de vocabulaire.

 

Ça, c’est mon premier deséspoir sur le français.

Mais c’était pas mal parce que j’ai découvert que je devais étudier plus.

 

Le second désespoir était après que je sois rentré de Paris pour étudier le français pendant trois mois.

 

J’ai continué de l’étudier après mon premier désespoir et en même temps j’ai pensé que si j’étais en France, mon niveau de français ira en s’améliorant. J’ai pensé qu’aller étudier en France était le chemin le plus facile pour s’améliorer.

 

Mais c’était une erreur.

 

Je suis allée à Paris mais le voyage n’était que pour s’habituer à parler. Je n’avais pas encore assez de vocabulaire pour comprendre les séminaires.

 

 

 

Pourquoi ce que étudier à l’étrager n’est pas le chemin le plus facile? 

 

Après que je sois allée à Paris, j’ai touvé que étudier à l’étranger n’était pas le chemin magique.

En fait, malgrès que j’y étais pendent trois mois, puis après une année entière et maintenant que je suis aux Étas-Unis, mon niveau de français et d’anglais ne sont pas assez avancés.

 

Pourquoi?

 

Parce que même si nous sommes dans un pays étrager, ce n’est pas necessaire d’avoir beaucoup de vocabulaire.

Par exemple pour aller au supermarché, nous n’avons pas besoin d’utiliser de vocabulaire compliqué, ni de parler courrament non plus.

 

Et puis juste aller à l’école n’est pas efficace non plus, parce que le professeur est trop habitué à parler avec les étudiants étrangers, ils ont trop de capacité pour aider leurs étudiants.

Finallement, nous les étudiants n’habituons que les professeurs !

 

 

 

En Conclusion – le gagnant est celui qui continue d’étudier une langue. 

 

Si vous êtes mariez avec un/une homme/femme d’un autre pays, et/ou que vous vivez dans un pays etranger, votre capacités de parler une autre langue ne va pas s’améliorer naturellement.

Nous devons continuer d’étudier et de faire des efforts pour améliorer notre language.

Etudier une autre langue est comme une bataille contre nous-même. Nous désesperons de nombreuses fois mais nous ne nous autoriserons pas à nous enfuire, car nous ne pourrons alors pas accomplir ce que l’on veut faire.

広告

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA